VIPARIS

Le Palais des Congrès de Paris est à l’origine du leadership mondial de Paris pour les congrès. C’est aussi un lieu prisé par les amoureux des arts vivants : comédies musicales, orchestres symphoniques, ballets internationaux, concerts d’exception.

RICK SILVA

Rick Silva est un artiste américano-brésilien qui réalise des animations expérimentales en 3D qui explorent la virtualité, la futurologie et les écologies spéculatives. Il vit aujourd’hui dans l’Oregon, où il travaille en tant que professeur associé d’art à l’université de l’Oregon. L’inspiration de Rick émane de son intérêt pour la protection des espaces naturels, de la nature sauvage, des paysages et de la science-fiction, qui le mènent à réaliser des œuvres engagées et visionnaires.

GEOMANCER 4
Il débute sa pratique dans le début des années 2000 en parallèle de sa licence de cinéma obtenue à l’Université du Colorado. Ses oeuvres ont depuis été projetées et exposées dans le monde entier.
GEOMANCER 4
Il débute sa pratique dans le début des années 2000 en parallèle de sa licence de cinéma obtenue à l’Université du Colorado. Ses oeuvres ont depuis été projetées et exposées dans le monde entier.
GEOMANCER 13
Parmi ses expositions récentes figurent Hors Pistes au Centre Pompidou et State of the Art au Crystal Bridges Museum of American Art. Son travail a été présenté dans des publications telles que le magazine WIRED et le livre Net Art Anthology de Rhizome.
GEOMANCER 13
Parmi ses expositions récentes figurent Hors Pistes au Centre Pompidou et State of the Art au Crystal Bridges Museum of American Art. Son travail a été présenté dans des publications telles que le magazine WIRED et le livre Net Art Anthology de Rhizome.

BORIS MARININ

Boris Marinin est à la fois artiste et curateur. Il est né en 1987 à Moscou, en Russie, et a émigré en Israël en 1997. Sa démarche artistique est principalement influencée par l’auto-apprentissage et l’analyse psychanalytique. Dans son art, il essaie de capturer la sublimité de la nature en utilisant des formes amorphes, qui ne sont pas nécessairement liées au monde matériel que nous connaissons. Avec son art analytique, l’artiste nous emmène dans un voyage où nous sommes exposés au mouvement de la nature, à l’extinction et aux opportunités tout en découvrant des interprétations personnelles du lien entre un artiste et un objet afin de nous montrer ce qui se trouve au-delà de notre dimension.

Dans son art vidéo, Boris aspire à rendre le processus de tournage vidéo non rationnel et non narratif, une sorte de transe où c’est la caméra qui le guide et non l’inverse. Il ne sait jamais par avance ce qu’il va filmer. Sa principale source d’inspiration est la psychanalyse française, principalement les travaux de Jacques Lacan, mais aussi l’ontologie orientée objet, l’animisme, le Black Metal et certains artistes. Les artistes qui l’inspirent le plus sont Ed Atkins, Joseph Beuys ou encore les films abstraits de Stan Brakhage.

VÉNUS BUBBLE
Dans la technique que que Boris utilise (PBR – physical based rendering), les objets en 3D ne sont pas fabriqués comme dans la réalité, c’est-à-dire à partir d’une sorte de matériau ou par des processus naturels, mais plutôt à partir de quasi-matériaux. La bulle que vous voyez est faite de couches de surfaces : couche d’ombre, couche de diffusion, carte de réflexion, translucidité, etc. Les bulles sont donc faites de quasi objets, les connexions du matériau à d’autres matériaux. C’est ainsi que sont créés les environnements dans les jeux vidéo, et cela change la façon dont nous cherchons un sens à la nouvelle cyber réalité – notre nouvelle réalité.
VÉNUS BUBBLE
Dans la technique que que Boris utilise (PBR – physical based rendering), les objets en 3D ne sont pas fabriqués comme dans la réalité, c’est-à-dire à partir d’une sorte de matériau ou par des processus naturels, mais plutôt à partir de quasi-matériaux. La bulle que vous voyez est faite de couches de surfaces : couche d’ombre, couche de diffusion, carte de réflexion, translucidité, etc. Les bulles sont donc faites de quasi objets, les connexions du matériau à d’autres matériaux. C’est ainsi que sont créés les environnements dans les jeux vidéo, et cela change la façon dont nous cherchons un sens à la nouvelle cyber réalité – notre nouvelle réalité.
GEOMANCER 13
La bulle nous donne des sensations, nous communiquons avec l’objet virtuel dans un sens conceptuel et cela va au-delà des cinq sens matériels. Non seulement nous voyons la bulle, et nous entendons d’autres personnes voir la bulle – nous recevons également des informations via le sixième sens – les sentiments. Le sentiment que donne la bulle est aussi un objet, c’est un quasi objet, et il est aussi réel que n’importe quel autre objet. Alors, la bulle fait-elle partie de vous ? Ou faites-vous partie de la bulle ? Tout est une partie d’un tout.
SARUTAHIKO ŌKAMI BUBBLE
La bulle nous donne des sensations, nous communiquons avec l’objet virtuel dans un sens conceptuel et cela va au-delà des cinq sens matériels. Non seulement nous voyons la bulle, et nous entendons d’autres personnes voir la bulle – nous recevons également des informations via le sixième sens – les sentiments. Le sentiment que donne la bulle est aussi un objet, c’est un quasi objet, et il est aussi réel que n’importe quel autre objet. Alors, la bulle fait-elle partie de vous ? Ou faites-vous partie de la bulle ? Tout est une partie d’un tout.
PSAMATHE BUBBLE
Parmi ses expositions récentes figurent Hors Pistes au Centre Pompidou et State of the Art au Crystal Bridges Museum of American Art. Son travail a été présenté dans des publications telles que le magazine WIRED et le livre Net Art Anthology de Rhizome.
PSAMATHE BUBBLE
Parmi ses expositions récentes figurent Hors Pistes au Centre Pompidou et State of the Art au Crystal Bridges Museum of American Art. Son travail a été présenté dans des publications telles que le magazine WIRED et le livre Net Art Anthology de Rhizome.

JAMIE SCOTT

Jamie Scott a toujours voulu être artiste et dès ses 8 ans, il savait qu’il se spécialiserait dans les effets visuels (même s’il en ignorait encore le nom). Il fait des études de production médiatique à l’université de Bournemouth (Royaume-Uni), avec une spécialisation en animation 3D et commence sa carrière en 1999 au centre de post-production The Mill à Londres, qui a reçu plusieurs prix. À partir de là, il grimpe les échelons pour devenir un artiste de premier rang travaillant sur de nombreux spots publicitaires, clips musicaux et courts métrages primés. En 2003, il déménage à New York et travaille pendant trois nouvelles années à The Mill. En 2006, il rejoint Mass Market / Psyop New York où il obtient encore de nombreux prix. Après un bref passage à Los Angeles, il revient à New York et commence à travailler en free-lance. Il a alors l’occasion de travailler sur de nombreux autres supports créatifs, notamment la peinture à l’huile et la photographie.

Il commence à expérimenter la photographie en accéléré en 2010. Son premier court-métrage s’intitulait Fall (Automne) et couvrait la saison automnale à Central Park. À sa grande surprise, le film est présenté partout, de The Weather Channel au Huffington Post. Son film suivant, Spring, connaît encore plus de succès et est présenté à Times Square à New York dans le cadre de la série Midnight Moments de Times Square Arts. Il est projeté sur 60 écrans numériques tous les soirs pendant un mois en 2018. Depuis, il tourne et réalise des pièces en time-lapse pour des clients notables, notamment Dell, Chanel, Target, Spotify et Florence and the Machine. Il continue à travailler en tant qu’artiste d’effets visuels et photographe time-lapse.

PEONIES BURG
Les pivoines se distinguent des autres fleurs. La majorité des fleurs n’ont qu’une seule couche de pétales – une fois qu’elles se sont ouvertes, le spectacle est terminé. Les pivoines sont différentes, elles contiennent plusieurs couches. Lorsque l’artiste sélectionne un spécimen pour un time-lapse, il n’a aucune idée de ce qu’il contient. C’est toujours une belle surprise quand de découvrir des formes et des motifs intéressants.
PEONIES BURG
Les pivoines se distinguent des autres fleurs. La majorité des fleurs n’ont qu’une seule couche de pétales – une fois qu’elles se sont ouvertes, le spectacle est terminé. Les pivoines sont différentes, elles contiennent plusieurs couches. Lorsque l’artiste sélectionne un spécimen pour un time-lapse, il n’a aucune idée de ce qu’il contient. C’est toujours une belle surprise quand de découvrir des formes et des motifs intéressants.
PEONIES PINK ROT
Les pivoines se distinguent des autres fleurs. La majorité des fleurs n’ont qu’une seule couche de pétales – une fois qu’elles se sont ouvertes, le spectacle est terminé. Les pivoines sont différentes, elles contiennent plusieurs couches. Lorsque l’artiste sélectionne un spécimen pour un time-lapse, il n’a aucune idée de ce qu’il contient. C’est toujours une belle surprise quand de découvrir des formes et des motifs intéressants.
PEONIES PINK ROT
Les pivoines se distinguent des autres fleurs. La majorité des fleurs n’ont qu’une seule couche de pétales – une fois qu’elles se sont ouvertes, le spectacle est terminé. Les pivoines sont différentes, elles contiennent plusieurs couches. Lorsque l’artiste sélectionne un spécimen pour un time-lapse, il n’a aucune idée de ce qu’il contient. C’est toujours une belle surprise quand de découvrir des formes et des motifs intéressants.

SANTERI KEKKONEN

Santeri Kekkonen (aka discodance.xyz) est un designer interdisciplinaire et un artiste numérique basé à Helsinki, en Finlande. Son style, qui se transforme de manière fluide d’une œuvre à l’autre, est le résultat d’une exploration technique constante combinée à une curiosité sans fin pour la découverte de nouveaux mondes visuels. L’œuvre de Santeri présente des métaphores et des corrélations symboliques et abstraites entre la nature et la technologie, avec l’objectif supplémentaire de remettre en question les conventions dans les domaines du design, de l’art, ainsi que de la société en général. Au-delà de la logique de base établie par les artistes, chaque pièce vise également à laisser un espace mental ouvert pour une interprétation unique par chaque individu.

Santeri a une longue carrière dans les domaines de la conception de marques et de la communication. Il a travaillé pendant plus de dix ans pour certaines des marques les plus prestigieuses de Finlande et d’Europe. Ses activités artistiques se sont développées parallèlement à sa carrière professionnelle et lui ont permis d’explorer et d’exprimer sa créativité et sa curiosité sans les limites des briefs des clients.

EXUDE
Une structure extraterrestre formant de la matière organique. Exploration de surfaces dynamiques et jeu sur le contraste entre le solide et le mou.
EXUDE
Une structure extraterrestre formant de la matière organique. Exploration de surfaces dynamiques et jeu sur le contraste entre le solide et le mou.
MARBLES
Des mini-drones du futur dotés d’esprits artificiels attirés par un étrange artefact du passé.
MARBLES
Des mini-drones du futur dotés d’esprits artificiels attirés par un étrange artefact du passé.
VERY ODD PLANT IN A POT
Exploration d’un organisme biomécanique utilisé comme plante d’intérieur dans un futur dystopique où la nature a diminué.
VERY ODD PLANT IN A POT
Exploration d’un organisme biomécanique utilisé comme plante d’intérieur dans un futur dystopique où la nature a diminué.
HOSES
Imaginer une sculpture dynamique imitant les mouvements de la végétation sous-marine.
HOSES
Imaginer une sculpture dynamique imitant les mouvements de la végétation sous-marine.

JAKUB ŠPASČEK

Jakub Špaček est un artiste tchèque spécialisé dans les effets visuels, désormais installé à Londres. Originaire de Prague, il est initialement un artiste autodidacte qui s’est rapidement intéressé aux effets visuels et s’est pris de passion pour le design. Il a alors décidé de poursuivre des études d’architecture, de design industriel et de graphisme interactif. C’est ainsi qu’il a progressé en tant qu’artiste indépendant et a fini par s’installer à Londres où il travaille encore aujourd’hui.

Il explore ainsi la façon dont nous pouvons vraiment profiter de cette vision en composant un contenu immersif, agréable et méditatif. Travailler les notions de mystère et d’imagination sont à ses yeux la clef essentielle pour pouvoir produire des pièces d’art étonnantes. Ses réalisations sont d’autant plus surprenantes que Jakub travaille à la fois avec la 3D pour construire ses sujets et utilise l’art génératif pour modifier leur apparence, notamment leur couleur.

CANDY – VERTICALE
Le travail de Jabuk porte essentiellement sur la simulation de visions abstraites de phénomènes du monde réel. Dans ses œuvres, il se concentre ainsi beaucoup sur les plus petites subtilités de la forme et du mouvement. De cette approche artistique découle des pièces esthétiques, apaisantes et hypnotisantes qui sauront capter les regards fascinés des spectateurs.
CANDY – VERTICALE
Le travail de Jabuk porte essentiellement sur la simulation de visions abstraites de phénomènes du monde réel. Dans ses œuvres, il se concentre ainsi beaucoup sur les plus petites subtilités de la forme et du mouvement. De cette approche artistique découle des pièces esthétiques, apaisantes et hypnotisantes qui sauront capter les regards fascinés des spectateurs.
OMBRE METALIX – VERTICALE
Il a alors élargi sa perception artistique, développant une profonde passion pour la simulation de visions abstraites de phénomènes du monde réel, en se concentrant notamment sur les plus petites subtilités de la forme et du mouvement.
OMBRE METALIX – VERTICALE
Il a alors élargi sa perception artistique, développant une profonde passion pour la simulation de visions abstraites de phénomènes du monde réel, en se concentrant notamment sur les plus petites subtilités de la forme et du mouvement.
OMBRE CERAFLOW – ACRYLIC
Ses sources d’inspiration principales sont la nature, le design industriel et de produits, l’architecture, le corps humain, le concept même d’art et la musique.
OMBRE CERAFLOW – ACRYLIC
Ses sources d’inspiration principales sont la nature, le design industriel et de produits, l’architecture, le corps humain, le concept même d’art et la musique.

JOHANN BARON LANTEIGNE

Johann Baron Lanteigne vit et travaille à Québec, Canada. Toutefois, l’essence de son travail provient d’infiltrations de nombreuses cyber-communautés et de collaborations virtuelles. Cette pratique issue du web est reflétée à l’international par des participations à de nombreux événements d’art numériques: The Wrong Biennale, real-fake, Les Garages Numériques (BE), Mapping Festival (CH), Mirage Festival (FR), Vector Festival (CA), Dutch Design Week (NL), Sónar+D (ES), CUVO Video Art Festival (ES), Electrofringe (AU), CPH:DOX (DK) ainsi qu’au Musée Ludwig de Budapest (HU). Johann se spécialise aussi comme consultant technologique auprès d’artistes et de centres d’artistes autogérés.

Johann explore notre relation avec la technologie et son infrastructure par l’entremise d’installations d’écrans modifiés s’ouvrant sur des mondes virtuels. Aliénante par moment, celle-ci a le potentiel de nous faire oublier le monde physique. Il tente de rappeler l’infrastructure du médium numérique avec des oeuvres qui connectent ces deux réalités. Cette réappropriation de l’écran n’a pas la prétention de contribuer aux avancements technologiques de l’objet de consommation. Elle sert plutôt à développer son image symbolique et à créer un pont entre le réel et le virtuel.

MANIPULATION 1
“La main est ma toile. Je la façonne comme je le ferais d’un paysage. Ce sont mes manipulations.”
MANIPULATION 1
“La main est ma toile. Je la façonne comme je le ferais d’un paysage. Ce sont mes manipulations.”
MANIPULATION 4
“Au début, je voulais une finition textile mate, mais je l’ai changée pour une trame brillante avec des gouttelettes pour déformer davantage l’image. Maintenant, le mouvement ondulé et les reflets du soleil donnent vraiment l’impression que c’est de l’eau.”
MANIPULATION 4
“Au début, je voulais une finition textile mate, mais je l’ai changée pour une trame brillante avec des gouttelettes pour déformer davantage l’image. Maintenant, le mouvement ondulé et les reflets du soleil donnent vraiment l’impression que c’est de l’eau.”
MANIPULATION 5
“La connexion RVB est nécessaire pour continuer.”

Cette œuvre appartient à la série “Manipulation”. Cette série d’œuvres animées repose sur les gestes, leur expressivité et leurs imperfections. Chaque itération permet à l’artiste de toucher la matière virtuelle en pilotant diverses simulations et systèmes procéduraux à partir de données de capture de mouvement.

MANIPULATION 5
“La connexion RVB est nécessaire pour continuer.”

Cette œuvre appartient à la série “Manipulation”. Cette série d’œuvres animées repose sur les gestes, leur expressivité et leurs imperfections. Chaque itération permet à l’artiste de toucher la matière virtuelle en pilotant diverses simulations et systèmes procéduraux à partir de données de capture de mouvement.

À propos de VIPARIS

Nous accueillons sur nos neufs lieux franciliens des évènements exceptionnels, palpitants, fous, innovants et hors-norme. Tous les lister serait fastidieux mais ceux auxquels vous pensez sont très certainement organisés chez nous : le Mondial de l’Automobile, La Foire de Paris, le Salon de l’agriculture, Viva Technology, Who’s next font battre le cœur de Paris Expo Porte de Versailles.

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER.