Sélectionner une page

ONEPOINT

En partenariat avec ARTPOINT, ONEPOINT vous offre l’expérience de l’art numérique. Découvrez chaque mois une nouvelle collection artistique et retrouvez ici les détails de l’exposition actuelle !

SABRINA RATTÉ

Sabrina Ratté est une artiste canadienne vivant à Montréal. Sa pratique s’intéresse aux multiples manifestations de l’image numérique : la vidéo analogique, l’animation 3D, la photographie, l’impression, la sculpture, la réalité virtuelle et l’installation. L’intégration continuelle de nouvelles techniques lui permet d’explorer sous des formes sans cesse renouvelées les thèmes qui traversent ses œuvres : l’influence qu’exerce l’architecture et l’environnement numérique sur notre perception du monde, la relation que nous entretenons avec l’aspect virtuel de l’existence, la fusion entre technologie et monde organique. Ses œuvres se situent à mi-chemin entre l’abstraction et le figuratif, le paysage et l’architecture, et sur la fine ligne qui sépare le réel du virtuel.

Elle a été nominée pour le Prix Sobey pour les arts en 2019 et 2020. Ses œuvres ont été présentées internationalement par plusieurs institutions dont le Centre Pompidou (Paris), Arsenal Contemporary Art (New York), Laforet Museum (Tokyo), Musée des beaux-arts de Montréal, PHI Center (Montreal), Whitney Museum of Art (New York), Chronus Art Center, (Shanghai), Museum of the Moving Image (New York). Son travail fait partie de la collection du Musée d’art contemporain de Montréal et celle d’Hydro-québec. Au printemps 2022, la Gaîté Lyrique lui consacre sa première grande exposition monographique.
Floralia I
Inspirée par les écrits de Donna Haraway, d’Ursula Le Guin, et de Greg Egan, l’oeuvre nous plonge dans un futur spéculatif, où des échantillons d’espèces végétales alors disparues sont conservés et exposés dans une salle d’archives virtuelles. Par l’entremise du montage et de stratégies visuelles, cette salle d’archives se transforme sporadiquement sous l’effet d’interférences provoquées par la mémoire émanant des plantes répertoriées, laissant entrevoir les traces d’un passé qui continue à hanter les lieux. Floralia est une simulation d’écosystèmes nés de la fusion entre technologie et matière organique, où passé et futur cohabitent dans une perpétuelle mise en tension du présent.
Floralia II
Floralia III
Floralia IV

IVONA TAU

Ivona Tau est une artiste de l’I.A. générative de Vilnius, en Lituanie, qui utilise les réseaux neuronaux comme moyen de communication dans la photographie expérimentale et le motion painting. Son objectif est de trouver et d’évoquer des émotions par le biais d’outils d’intelligence artificielle, en les rendant ainsi plus humains et plus accessibles. En transformant ses propres expériences capturées sur des films analogiques et numériques, elle crée des souvenirs universels.

Tau vient de l’intersection des arts et de la technologie, avec 15 ans d’expérience combinée dans la photographie professionnelle et la recherche en intelligence artificielle. Elle a reçu le meilleur prix du concours Digital Ars 2020 ainsi que la catégorie Animation par ordinateur du Computer Space International Computer Art Forum 2021. Ses œuvres ont été vendues aux enchères dans les maisons de vente les plus prestigieuses, telles que Sotheby’s New York, Duran Arte y Subastas, Poly Beijing, et ont été exposées dans le monde entier, notamment à The House of Fine Art, CAFA, Frieze LA, Art Week Shenzhen, Vellum LA, CAWA, ADAF, Ars Electronica Garden et bien d’autres encore. Tau est active sur la scène de l’art cryptographique, avec des tendances sur des plateformes telles que Foundation, Known Origin et objkt.com, et fait actuellement partie du TOP 10 des créatrices sur la blockchain Tezos. Elle est également active dans la communauté de recherche en I.A. et poursuit un doctorat en informatique à la Polish-Japanese Academy of Information Technology, département multimédia.

[ He ] 2s22p6 streets
‘Dreaming in the second-lightest noble gas.’

2021

under the waves IX
‘Generative Cities : Under the Waves Project’ est l’imagination programmée de notre monde balayé par la puissante force de la nature. Il est motivé par la curiosité humaine pour l’inconnu, qu’il s’agisse de l’avenir imprévisible ou de l’espace latent inhabité des représentations visuelles apprises.

Le réseau neuronal artificiel a été entraîné sur deux collections représentant des domaines visuels différents et a ensuite été autorisé à créer les connexions inexistantes entre les paysages urbains nocturnes et les marées océaniques libres, permettant ainsi à la machine d’imaginer la transformation par elle-même, enrichie par le mouvement puissant et le changement de concept.

L’œuvre nous incite à réfléchir aux limites de la race humaine face à des forces aussi puissantes mais opposées que l’intelligence artificielle et la nature elle-même. Elle suscite également une conversation sur l’apocalypse imminente de la crise environnementale.

La città post-futurista
L’architecture futuriste est née au début du 20e siècle en Italie, caractérisée par de longues lignes dynamiques, suggérant la vitesse, le mouvement, l’urgence et le lyrisme. Le mouvement a attiré non seulement des poètes, des musiciens et des artistes, mais aussi un certain nombre d’architectes, fascinés par le culte de l’âge des machines. Dans les années 1960, le néo-futurisme est revenu comme une architecture qui aurait l’apparence de l’ère spatiale telle qu’elle est décrite dans les œuvres de science-fiction ou les bandes dessinées.

Avec la technologie avancée de l’époque actuelle, nous démystifions les anciens concepts futuristes alors que nous entrons dans la nouvelle ère. Dans ce travail, le futurisme rencontre le post-apocalypse car nous laissons la machine donner forme à des formes surprenantes et à des lignes sinistres et dynamiques qui sont contraires aux conceptions architecturales classiques. Les constructions abstraites ne sont plus idéalisées mais offrent également un aperçu des sombres résultats possibles de notre avenir.

DIANA LYNN VANDERMEULEN

Diana Lynn VanderMeulen est une artiste pluridisciplinaire qui vit et travaille à Tkaronto/Toronto, au Canada, territoire traditionnel des Mississaugas de Credit, des Anishnabeg, des Chippewa, des Haudenosaunee et des Wendats, et qui abrite aujourd’hui de nombreux peuples inuits, métis et des Premières nations.

Représentée par Sky Fine Foods, Diana a participé à de nombreuses initiatives publiques et privées. Elle réalise chaque année un grand nombre d’expositions d’art numérique depuis 2014. Elle a exposé à l’AGO, avec la CADAF Paris, à l’ambassade du Canada (Tokyo, Japon), au Gardiner Museum et à Idea Exchange. Elle a collaboré avec des marques notables comme Bimba Y Lola, Broccoli Magazine, Kara & Nicole Saldana.

Boggy woggy
Actuellement, le naturel et le synthétique coexistent presque partout. L’exploration de l’espace 360 révèle des paysages et des atmosphères qui transcendent notre sens de la présence. Remixant les techniques et les textures, Diana Lynn VanderMeulen utilise le collage de médias mixtes, la peinture et l’installation sculpturale pour créer des environnements qui remettent en question nos perceptions de la réalité. Elle utilise les nouveaux outils numériques pour étendre la durée de vie et le public de ses oeuvres d’art.
The gate Journey
L’exploration de l’espace à 360° révèle des environnements et des atmosphères sous des angles qui remettent en question la perception de la réalité. Ces environnements immersifs transcendent notre sentiment de présence tout en explorant des espaces intérieurs et des paysages imaginaires.
Sunbathers
Les éléments mystérieux de notre monde naturel sont étudiés aux côtés des éléments super synthétiques. Diana remixe les techniques et les textures, naviguant sur les nouveaux outils numériques pour étendre la durée de vie et le public des installations immersives de longue durée et des œuvres d’art localisées.

À propos de ONEPOINT

Onepoint est un acteur unique qui mixe technologie et humain pour accompagner la transformation numérique de ses clients.
Son rôle est de proposer à ses clients, et de co-construire avec eux, de nouveaux modèles reposant sur un usage vertueux des technologies digitales au service de la croissance verte. Reposant sur une structure et un écosystème ouverts, onepoint développe un modèle entrepreneurial innovant qui permet de révéler les talents et de libérer la créativité. Elle est animée de communautés, qui sont des espaces ouverts auxquels on peut s’affilier librement, sur un modèle inspiré des réseaux sociaux.

« Chez onepoint, nous accompagnons la transformation du monde par une transformation de notre fonctionnement. »

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER.