Egg on my face, Tyler Spangler

Tyler Spangler est un artiste Californien spécialisé dans la conception de collages numériques. Il est titulaire d’une licence en psychologie et a abandonné ses études à l’Art Center College of Design. Il a dirigé un lieu dédié à la culture punk et a travaillé pour de nombreuses marques comme Nike, Hermès, Facebook, Chanel, etc. C’est un travailleur obsessionnel qui aime explorer différents sujets et expérimenter différentes techniques. Il est toujours à 200% dans ce qu’il réalise : depuis 2011, il crée 2 nouvelles pièces par jour ! La diversité de son travail est le reflet de sa créativité sans limite et de sa double personnalité.  Il avoue être à la fois plein de positivité et d’anxiété, ce qui se traduit par un mélange entre des œuvres pleines d’enthousiasme et d’autres assez sombres. Il aime également fusionner la photographie vintage en noir et blanc avec des univers colorés et contemporains

Comment décrirais-tu l’art numérique ?

 « L’art numérique est l’ensemble des œuvres entièrement réalisées sur ordinateur. C’est une façon radicalement différente de produire de l’art car en peinture, en dessin ou en sculpture, il y a toujours des accidents et des imperfections heureuses. Avec le numérique, l’œuvre est très précise, vous pouvez toujours revenir en arrière, corriger, afin d’arriver au résultat parfait. Avec l’art analogique, il n’y a pas de retour en arrière possible. J’essaie d’équilibrer cet aspect en ne détruisant aucune production. Même si je n’aime pas une œuvre, je la garde. »

Qu’est-ce qui t’a poussé à faire de l’art numérique ? Qu’est-ce qui t’anime dans l’exploration de nouveaux medias ?

« J’ai d’abord été attiré par les collages physiques. Je fouillais sans cesse dans les magazines pour trouver de la matière pour mes collages et au bout d’un moment, tout est devenu très désordonné. J’ai donc décidé d’apprendre à reproduire cette technique en utilisant Photoshop. J’aime la rapidité avec laquelle je peux travailler avec cet outil. J’aime le côté instantané du digital, parce que je peux exécuter mes idées et les partager plus rapidement. Internet est également un excellent support car on peut y trouver des images très inspirantes et prêtes à l’emploi. »

Quels sont tes outils en tant qu’artiste numérique ? Quelle est ta technique ?

« J’utilise Photoshop 95% du temps et Illustrator parfois. J’utilise également des banques d’images. J’ai aussi travaillé sur la typographie ces derniers temps et j’adore ça ! » 

Quel est ton parcours ? As-tu suivi une formation spécifique ?

« Pendant mes études, j’ai étudié la psychologie. À cette époque, je voulais être thérapeute. Entre-temps, je m’adonnais à l’art, je créais des flyers pour des amis et pour des groupes de musique et d’autres choses pour mon plaisir personnel. J’ai réalisé que c’est ce qui me rendait le plus heureux, alors j’ai décidé de tenter ma chance. J’ai commencé des études en art à Los Angeles et j’ai notamment pris des cours de graphisme et de photoshop, mais l’école n’était pas très moderniste. Je me suis rendu compte que cela ne correspondait pas à ma personnalité, alors j’ai abandonné et j’ai commencé ma carrière d’artiste indépendant en 2012. »

Quelles est ta source d’inspiration ?

« J’aime écouter de la musique, faire du zooning et regarder des photos en ligne pour m’inspirer. 

Une autre grande source d’inspiration est la philosophie et je suppose que cela a quelque chose à voir avec mon anxiété. J’ai beaucoup lu sur le stoïcisme en particulier et je suis très intéressé par leur théorie selon laquelle toute situation est naturelle, et qu’il faut juste accepter les choses telles qu’elles sont. Je m’intéresse aussi beaucoup au bouddhisme et je pratique souvent la méditation. 

Je suis également fasciné par les années 60 et 70, en particulier par la musique et le style punk, et par les tracts qui ont été réalisés à cette époque. Il y avait tellement d’énergie et de vie dans tout cela. 

Quand je crée, je n’ai pas de plan précis, et je ne réfléchis pas au message que je souhaite transmettre. Je laisse mon subsconcient me guider. C’est comme une catharsis parce que vous prenez toutes vos sensations, vos sentiments, vos inspirations et les faites sortir de façon créative. »

Un aperçu de son travail. 

Escape, Tyler Spangler

« On ne sait jamais où la vie nous mène. La vie est une aventure folle faite de chemins sinueux. » 

Wired, Tyler Spangler

« Sur ordinateur, chacune de vos actions est documentée. Vous pouvez avoir le sentiment d’être observé et que vous perdez votre vie privée. Je voulais contempler l’anxiété que cela peut engendrer.  » 

Through space and texture, Tyler Spangler

« Cette œuvre est l’expression créative du sentiment que je ressens lorsque je suis à la plage. Je l’ai réalisée après une session de surf, alors que j’étais très inspiré par les brumes des vagues et la sensation du soleil sur ma peau. C’est une sensation de liberté et de sauvagerie.  » 

Un conseil pour les artistes en devenir ?

« Créez chaque jour. Expérimentez. Même si ce n’est pas de l’art, essayez de faire quelque chose de nouveau. Il n’est pas bon d’attendre que les idées viennent. Forcez-vous à vous poser et à fouiller dans votre cerveau pour voir ce que vous y trouvez. »